#Amitié...#émotion #Tolstoï

Publié le par bouchine

#Amitié...#émotion #Tolstoï

Très jolie histoire écrite par Léon Tolstoï qui m'émeut un peu plus à chaque fois ...

 

Il y avait à Londres une ménagerie que l'on pouvait visiter soit en prenant un billet soit en remettant au contrôle, au lieu d'argent, des chiens et des chats qui servaient de nourriture aux animaux.

Un pauvre homme qui n'avait pas d'argent voulut un jour voir des bêtes féroces. Il attrapa un petit chien dans la rue et le porta à la ménagerie. On le laissa entrer. Quant au petit chien, on le jeta dans la cage du lion pour qu'il en fit son repas...

Le petit chien mit sa queue entre ses pattes et se blottit dans un coin. Le lion alla vers lui et le flaira un instant. Le petit chien s'était mis sur le dos , les pattes en l'air et agittait la queue. Le lion le tâta de la patte et le remit d'aplomb. Le petit chien se redressa et fit le beau. Le lion le suivait des yeux, portant sa tête tantôt à droite, tantôt à gauche et ne le touchait pas.

Quand le gardien de la ménagerie lui eut lancé sa ration de viande, le lion en déchira un morceau qu'il laissa pour le petit chien. Vers le soir, quand le lion se coucha pour dormir, le petit chien se coucha près de lui et mit sa tête sur sa patte.Depuis lors le petit chien ne quitta plus la cage du lion. Le lion le laissait tranquille et, quelquefois, jouait avec lui.

Le lion et le petit chien vécurent une année entière dans la même cage.[...] un jour le petit chien tomba malade et il mourut. Le lion refusa alors de manger. Il ne cessait de flairer le petit chien que pour le caresser et il le touchait de sa patte. Quand i; eut compris que son compagnon était mort, il bondit hérissa le poil se jeta sur les barreaux et se mit à ronger les verrous de sa cage. Sa fureur dura toute la journée. Vers le soir seulement, apaisé, il se coucha à côté du petiyt chien mort . Le gardien voulut enlever le cadavre mais le lion ne laissait approcher personne. Le directeur pensa apaiser le chagrin du lion en mettant dans sa cage un autre petit chien vivant. Sur l'heure, le lion le mit en pièces.  Puis il prit le petit chien mort entre ses pattes et cinq jours durant, il resta couché le tenant ainsi embrassé.

Le sixième jour, le lion mourût.

 

 

Crédits photos: Wamiz

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Bouchine sur Hellocoton

Commenter cet article