Le Pressionnisme, Les chefs-d'oeuvre du graffiti sur toile

Publié le par bouchine

Le Pressionnisme, Les chefs-d'oeuvre du graffiti sur toile

Lorsque je visite une expo, je suis capable dès la première salle, de dire si elle va me plaire ou pas. C'est comme çà. 

Il s'agit davantage d'une atmosphère, pas celle de l'endroit lui-même bien entendu, quoique... mais bien de celle induite par les œuvres exposées.

En fin de compte chaque expo me transporte quelque part et celle-ci bien évidemment m'a rappelé mon voyage à New York alors que j'étais encore étudiante...

L’exposition Le Pressionnisme 1970-1990, les chefs-d’œuvre du graffiti sur toile de Basquiat à Bando, se tient depuis le 12 mars à la Pinacothèque de Paris. Elle rassemble près d’une centaine d’œuvres, réalisées entre les années 1970 et 1990 par les plus grands maîtres du graffiti sur toile.

Quelques lignes de présentation :

Ces chefs-d’œuvre mettent en lumière l’histoire cachée de ce mouvement, injustement associé au tag et mal identifié par l’histoire officielle de l’Art.

Si les toiles récentes d’art urbain sont une évidence pour le grand public qui les côtoie en galerie, peu savent encore que, depuis les années 1970, les artistes graffiti créent en atelier une véritable production sur toile, loin de la rue et du Street Art dans lequel on les cantonne.

En effet, dès les origines, les graffeurs, parmi lesquels Coco et Phase 2, se regroupent autour d’Hugo Martinez au sein de l’UGA (Union of Graffiti Artists) pour exposer leurs œuvres dans les galeries.

Andy Warhol approche et associe à son histoire deux artistes issus du graffiti, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat (présenté dans cette exposition) couvrant les années 1970 à 1990.

Le mouvement dans son entier, avec son histoire et ses grands maîtres, est resté quant à lui à l'écart de la scène artistique classique et du regard d'un public qui peut enfin découvrir et en admirer les chefs-d’œuvre.

Jean-Michel Basquiat et Andy WarholJean-Michel Basquiat et Andy Warhol

Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol

Les 4 œuvres que j'ai préférées :

 

Depuis que j'ai découvert (au début des années 80 à la faveur d'une exposition au Grand Palais si mes souvenirs sont bons), les créations de Jean Michel Basquiat jeune prodige d'origine haïtienne qui nous a malheureusement quittés bien trop tôt, chaque fois que je me retrouve face à l'une de ses œuvres, comme lors de ma récente visite à l'expo Haïti (encore au Grand Palais, décidemment...) l'hiver dernier, ou même plus récemment à l'exposition POP et MUSIQUE à la fondation Louis Vuitton, je suis à la fois triste et rêveuse...

Je compte bientôt faire un post uniquement dédié à cet artiste ...

Les oeuvres de J.M Basquiat actuellement exposées à la Pinacothèque ne font pas partie de celles que j'aime le plus parmi celles que j'ai pu voir ici ou ailleurs mais il m'est impossible de n'en mettre aucune dans une sélection de mes préférées alors voilà:

Le Pressionnisme, Les chefs-d'oeuvre du graffiti sur toile

La seconde toile de mon tiercé gagnant, vous ne pouvez pas l'avoir loupée si vous vivez (ou êtes en vacances) à Paris. Elle a été choisie pour représenter l'expo sur tous les murs de Paname :

Le Pressionnisme, Les chefs-d'oeuvre du graffiti sur toile

Lady Pink, parfois appelée plus simplement Pink, de son vrai nom Sandra Fabara, surnommée "première femme du graffiti", fut l'une des premières femmes actives parmi les pionniers du graffiti urbain à New York dans les années 1980.

Née à Ambato (Equateur) en 1964, elle n'a que 7 ans lorsqu'elle s'installe en 1972 aux États-Unis avec sa mère et sa sœur.

Elle grandit dans le Queens, et commence en 1979 sa carrière de graffiti-artist. Elle appartient à des groupes tels que TPA (The Public Animals) ou TC5 (The Cool 5).

En 1982, elle tient un des rôles principaux du film Wild Style, avec Lee Quinones.

À partir de 1983 elle collabore avec l'artiste Jenny Holzer.

En 1985, elle cesse de peindre dans le métro new-yorkais et se consacre à l'exécution de fresques sur commande et de peintures sur toile. C'est cette année-là qu'elle produit pour la première fois une exposition personnelle au Moore College of Art.

Aujourd'hui, Lady Pink dirige sa société de réalisation de fresques avec son époux, le graffeur Smith.

Difficile de choisir, chacune de ces œuvres me "parle" mais comme je ne pouvais toutes vous les présenter en détails, en troisième position :

L'ADIEU, Jay One Ramier, 1991
L'ADIEU, Jay One Ramier, 1991

L'ADIEU, Jay One Ramier, 1991

et pour finir une toile de l'artiste New Yorkais DAZE (alias Chris Ellis) dont l'une des spécialités est l'insertion de "comics" dans ses oeuvres ...un faux air de mister Magoo qui se serait mis en colère non ?…

Le Pressionnisme, Les chefs-d'oeuvre du graffiti sur toileLe Pressionnisme, Les chefs-d'oeuvre du graffiti sur toile

INFORMATIONS PRATIQUES
Pinacothèque de Paris
28 place de la Madeleine 75008 Paris
www.pinacotheque.com
01 42 68 02 01

L'expo se tient jusqu'au 13 septembre donc vous avez encore relativement le temps de programmer votre visite mais attention ! Nous savons tous (en tous cas les habitués) à quel point les queues des derniers jours sont interminables et décourageantes ... il n'y a qu'à voir celle pour l'expo de JP Gautier au Grand Palais qui se termine le 3 Août...

 

Des bisous plein les joues ...

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Anthony Le Cazals 14/08/2015 20:40

Bonjour votre article est intéressant, j'ai enfin compris ce qu'était le pressionnisme que l'on voit fleurir sur les affiches :). Je me permets de vous indiquez l

bouchine 14/08/2015 23:57

Bonsoir!
C'est avec grand plaisir que je vais vite aller la découvrir et la rejoindre bien évidemment!
A très bientôt pour une chronique expo alors ! (Je compte en faire bientôt une sur l'expo "L'Inca et le Conquistador" qui est actuellement à Branly...)

Anthony Le Cazals 14/08/2015 20:41

Je me permets de vous indiquez la communauté Art, que nous avons recréée : http://www.over-blog.com/community/art

Bernieshoot 25/07/2015 16:26

comme je ne verrais pas cette exposition ton article tombe très bien

bouchine 25/07/2015 19:33

J'ai bien aimé cette expo; beaucoup plus que celle de Klimt que j'ai vue aussi mais qui m'a beaucoup moins "parlé"...